Greenmatcher

Vous aimez, faites-le savoir!:
L'économie de la fonctionnalité et le développement durable.  
Posté par:
Romain Demissy

Résumé:

Le périmètre de l'EF est adossé à l'exigence de penser l'économie dans le cadre du développement durable (3 piliers : Économique, Environnemental et social). Ce cadre implique de chercher un modèle économique intégrant les externalités en tentant de limiter celles qui sont négatives et en favorisant la production des positives.

http://club-economie-fonctionnalite.fr

Le périmètre de l'EF est adossé à l'exigence de penser l'économie dans le cadre du développement durable (3 piliers : Économique, Environnemental et social). Ce cadre implique de chercher un modèle économique intégrant les externalités en tentant de limiter celles qui sont négatives et en favorisant la production des positives.

Economie de la fonctionnalité ?

L'économie de la fonctionnalité suppose un saut systémique, c'est-à-dire, de situer l'échelle de réflexion au-delà du micro afin de pouvoir prendre en charge les externalités produites car celles-ci n'impliquent pas un acteur en particulier, mais plusieurs. L'une des conséquences de ce saut systémique, est de ne plus aborder la production comme une production de biens et de services, mais comme une production de solutions visant à répondre à des sphères de fonctionnalité. Par exemple, par l'économie de la fonctionnalité, on n'aborde pas des questions de transport/déplacement, mais de mobilité ; ou encore, on préfèrera aux questions de chauffage, celles abordant le confort...

En résumé, l'économie de la fonctionnalité c'est : la vente de solutions, adossées à un contrat fondé non plus sur une description de biens ou services, mais sur l'usage de ces derniers. Trois éléments sont fondamentaux dans la définition de l'économie de la fonctionnalité :

  1. Il n'y a pas de cession de droits de propriété
  2. Découplage entre le flux de matières et la croissance économique
  3. La durabilité des solutions est un ferment de la création de valeur (ce qui implique aussi leur évolutivité).

Il y a trois dimensions à prendre en charge :

  1. La coopération : dans la firme notamment parce que le passage au modèle de l'économie de la fonctionnalité change le travail des managers, du marketing et de ceux qui produisent ces solutions ; mais aussi entre les firmes du fait du saut systémique et de l'impossibilité d'une firme seule de prendre en charge les externalités. Cette coopération implique la présence de dispositifs institutionnels notamment pour l'évaluation de la performance et faire évoluer les usages (permettre l'identification de ressources immatérielles).
  2. L'échelle territoriale car elle permet de regarder la réalité de plus près et donc de percevoir ces ressources et ce qui fonde la singularité territoriale.
  3. Changement de paradigme de consommation avec notamment la fin de la démarche de l'obsolescence programmée (faire du neuf, ce qui est nécessairement le mieux) et de la matérialité à tout crin. L'économie de la fonctionnalité cherche à changer cela mais est tributaire des pratiques en termes de consommation.

pour plus d'information sur l'économie de la fonctionnalité et le développement durable, je vous invite à consulter :

http://club-economie-fonctionnalite.fr

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.